Actualités

Le magasin CARREFOUR de Villiers en Bière nous soutient

Fondation Ellen Poidatz - 25/06/2017

Pour la deuxième année, les équipes de Saint-Fargeau ont bénéficié de l’opération « Les Boucles du Cœur 2014 » organisées par le magasin Carrefour de Villiers en Bière

Cette opération  mobilise les clients et les collaborateurs Carrefour autour d’un événement National fédérateur et d’actions locales magasins organisées partout en France, pour collecter des dons au profit de l’enfance.

Dans le cadre des « Boucles du Cœur »,  chaque magasin peut lancer un appel à projet afin de sélectionner une  association autour d’un projet fédérateur dans l’environnement proche du magasin et dans l’esprit des Boucles du Cœur au profit de l’enfance. 

 

C’est ainsi que grâce au soutien financier et la mobilisation des clients et du personnel du magasin de Villiers, la somme de 1 857,50 € a été récoltée.

La remise du chèque a eu lieu en présence de Monsieur Lancry, directeur du magasin et Madame MURON, son assistante, Monsieur Watier, directeur général de la Fondation Ellen Poidatz.

 

Une utilisation immédiate au bénéfice des enfants 

Nous avons mis en place depuis octobre, un atelier régulier pour les enfants de l’Institut d’Education Motrice Ellen Poidatz (Saint-Fargeau) en faisant appel à Magissoin.

MAGISSOIN est une association qui propose l’utilisation de l’apprentissage de tours de magie simples comme média de rééducation, sur les plans moteur et cognitif ainsi que sur le plan psychosocial.

- Rééducation motrice : la magie est efficace pour augmenter la capacité du patient à manipuler des objets (dextérité, préhension et libération, motricité fine) ainsi que la motricité globale.

- Remédiation cognitive : effectuer des tours de magie constitue un support de travail sur le plan cognitif (mémoire, perception, attention) pour les personnes ayant une lésion cérébrale ou un trouble envahissant du développement.

- Psychologie et psychiatrie : la pratique de la magie peut permettre d'améliorer la tolérance à la frustration, le suivi de tâche, la concentration, la coopération en groupe, le contrôle des impulsions, la communication.

 

Les résultats attendus

D’abord, l’utilisation de la magie, par son aspect ludique, permet de motiver les patients pour atteindre leurs objectifs de rééducation.

De plus, l’apprentissage de tours de magie constitue un média intégratif qui permettra une amélioration sur le plan moteur (motricité fine, coordination bi manuelle, préhension, intégration d’un membre hémiplégique dans les activités et dans le schéma corporel) mais également en parallèle sur le plan cognitif (support à la remédiation cognitive pour des troubles de mémoire, d’attention, de raisonnement).

Ce média permet en outre de développer les compétences de communication par le travail de  la prise de parole en public et de développer les compétences d’abstraction par la compréhension de « ce qui est magique ».  

Enfin, la possibilité pour les patients de présenter leur tour  et de faire ce que d’autres ne peuvent pas faire malgré leur handicap permettra un gain en termes d’estime de soi. La satisfaction du patient d’étonner les autres permet ainsi l’entrée dans un cercle de renforcement positif qui le motivera pour poursuivre et apprendre d’autres tours et ainsi mettre à profit sa rééducation.